Le fort de Pugey

Galerie principale.

Sur le site fortifié de Pugey se trouvent diverses constructions militaires (un ouvrage enterré pour 176 hommes, un magasin à poudre en caverne de 1889, un chemin stratégique les joignant, un dispositif de récupération des eaux de pluie et sa citerne construits en 1891). Des bornes marquent la limite du terrain militaire. L’ensemble est situé sur la crête dominant le village, celle-ci culminant à 494m. Il a été construit dans les années 1890 – 1892, pour prolonger au sud, le camp retranché de Besançon, et interdire l’arrivée de l’ennemi par l’ancienne route d’Ornans, et l’extrémité du plateau. L’ouvrage est propriété de la commune de Pugey sauf le magasin à poudre qui est situé sur celle de Larnod.

Toutes les parties de l’ouvrage au contact de l’extérieur sont réalisées en béton atteignant par endroits 2,50 m d’épaisseur. C’est la première fois que ce matériau était utilisé sur les fortifications à Besançon. Epargné par les combats, ce fort a servi un temps de lieu d’entraînement au groupe de résistance Guy Mocquet qui y fit des essais d’explosif avec des obus de 75 mm récupérés aux forts de Fontain et de Planoise.

Sortie de l'escalier d'accès aux "dessus du fort", aujourd'hui devenue l''entrée principale du fort.

Sortie de l’escalier d’accès aux « dessus du fort », aujourd’hui devenue l’entrée principale du fort.

Embrasure des casemates Ouest

Embrasures des casemates Ouest

Galerie principale.

Galerie principale.

Escalier d'accès aux "dessus du fort"

Escalier d’accès aux « dessus du fort »

Caponnière de flanquement du front de tête

Caponnière de flanquement du front de tête

plan

Plan du fort de Pugey (J. Nuninger)

 

D’autres informations sur :

https://sites.google.com/site/avalfort/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_de_Pugey

http://www.fortiff.be/iff/index.php?page=p166

http://www.pourquoichercherplusloin.fr/episode/les-forts-de-besancon/