Le village

Le village vu du ciel :

 

 

Pugey il y a un siècle

Le bourg de Pugey a radicalement changé d’apparence au cours des trente dernières années et la population communale outre le fait quelle s’est accrue considérablement, ne présente plus le même profil socio professionnel que précédemment, les citadins travaillant à la ville étant venus se mêler aux familles installées ici depuis des générations.

Lire la suite…

Pugey dans la guerre de 1870-1871

La guerre franco-prussienne de 1870-1871.

Massacre des cuirassiers dans le village de Morsbronn lors de la bataille de Reishshoffen (E. Detaille domaine public)

Massacre des cuirassiers dans le village de Morsbronn lors de la bataille de Reishshoffen
(E. Detaille domaine public)

Le roi de Prusse Guillaume 1er prétend à la couronne d’Espagne devenue vacante, ce qui est inacceptable pour l’Empereur Napoléon III. Suite à la demande de renoncement exigée par les Français, le chancelier Bismarck envoie une dépêche diplomatique (la dépêche d’Ems) qui est considérée comme insultante par la France. Le gouvernement déclare la guerre à la Prusse, fort du jugement du chef d’état-major le général Leboeuf qui déclare « il ne manque pas un seul bouton de guêtre à notre armée » et que l ‘armée prussienne n’existe pas.Le 2 août les troupes de Guillaume 1er pénètrent sur le sol français et une série de défaites s’ensuit, à Wissembourg, Reichshoffen (où l’arrière grand-oncle de Michel Buttet était cavalier), Forbach, Saint Privat. Enfin le 2 septembre l’empereur encerclé dans Sedan capitule.Le 4 septembre la République est proclamée, les Prussiens n’ayant plus de résistance devant eux assiègent Paris le 19 septembre.La République rétablit la conscription et reforme une armée dans la région de Bourges avec pour mission de libérer Paris. Malgré quelques victoires au cours du mois d’octobre cette armée que l’on appellera l’armée de la Loire ne parvient pas à desserrer l’étau qui enserre la capitale.

Lire la suite…

Le fort de Pugey

Galerie principale.

Sur le site fortifié de Pugey se trouvent diverses constructions militaires (un ouvrage enterré pour 176 hommes, un magasin à poudre en caverne de 1889, un chemin stratégique les joignant, un dispositif de récupération des eaux de pluie et sa citerne construits en 1891). Des bornes marquent la limite du terrain militaire. L’ensemble est situé sur la crête dominant le village, celle-ci culminant à 494m. Il a été construit dans les années 1890 – 1892, pour prolonger au sud, le camp retranché de Besançon, et interdire l’arrivée de l’ennemi par l’ancienne route d’Ornans, et l’extrémité du plateau. L’ouvrage est propriété de la commune de Pugey sauf le magasin à poudre qui est situé sur celle de Larnod.

Lire la suite…